L’hôtel Puerta América, une destination unique au monde

par Razgovor  -  5 Juillet 2010, 02:00  -  #Voyages- Art et Société.

 

 

« Et pour le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie, je suis né pour te connaître, pour te nommer Liberté » (Paul Eluard)

 

Par Anne Antomarchi

À Madrid, colorée de bleu, mauve, rouge, jaune, la bâtisse désormais célèbre, de l’hôtel Puerta America se dresse sur l’Avenida di America  à 8 km de l’aéroport. Sa façade, œuvre de l’architecte Jean Nouvel, décline en plusieurs langues les strophes calligraphiées du célèbre poème 

"Liberté de Paul Eluard"

 L’ouverture de l’hôtel fut  un événement planétaire.

Les promoteurs rêvaient d’un hôtel unique créé par l’élite mondiale de l’architecture. Innover, par une spectaculaire mise en concurrence des stars du « design international » de 13 nationalités différentes, donner carte blanche à chacun d’eux pour tout un étage, c’était du jamais vu!

MG 8967

Ce prodigieux hôtel, toujours au top des tendances, n'est pas seulement un hôtel dans lequel nous aimerions loger, il est un espace esthétique qui ouvre ses portes à tous ceux qui le désirent : les étudiants en architecture le découvrent avec  intérêt, on y entre pour déjeuner dans le restaurant Lacrimas Negras. Il se visite comme un Musée sur rendez-vous.

MG 8969Découverte

Qui ne rêve pas de faire le tour du monde en visitant les étages de cet incroyable hôtel où le mot Liberté suggère tant de promesses?

MG 8980. u

Un parc planté d’arbres, une terrasse protégée des courants d’air par des panneaux de verre sur lesquels des arabesques blanches, mettent en évidence les mots écrits en noir et bleu: « Hôtel Puerta América Madrid. »

Oeuvre dHarriet Bourne et de Jonathan Bell, le parc est une intégration réussie entre la végétation et les bâtiments. Les plantations étant récentes, il  faudra attendre quelques années pour  juger du résultat.

 Surprendre sur tous les plans! par le choix du quartier à proximité de constructions du genre HLM, qui sont pourtant vite oubliées tant l’attrait de cet univers est captivant. La façade est conçue de 2 pans de murs obliques reliés entre eux par un tube noir abritant quatre  ascenseurs panoramiques qui se précipitent jusqu’au dernier étage et s’arrêtent sous un auvent rouge.

L’apparence de l'hôtel et le décor du  12ième étage, sont l’œuvre de l’architecte Jean Nouvel :12 suites de 60 m2. Géniale est l’idée de symboliser la liberté d’expression par le poème « Liberté » de Paul Eluard… visible en plusieurs langues sur les murs noirs du 12e étage. .

Au premier étage : le règne de Zaha Hadid  au 2ieme, celui de Norman Foster au 3ieme c’est Dchipperfield, au 4ieme Studio Plasma… Que choisir: le bois du Japon, l’acier inoxydable, le verre, le granit ou la laque?

 Premier étage    

Zaha Hadid, première femme architecte à obtenir le prix Pritzker en 2004, s’impose sur la scène internationale comme la plus innovante des architectes. À la remise du prix, elle résume ainsi sa vision de l’architecture « J’étais limitée par la pauvreté du traditionnel principe de dessin architectural et j'ai recherché de nouveaux moyens de représentation.»

MG 8854L’ascenseur ouvre sur un hall circulaire, des sièges de formes fluides sont coulés à même les murs… Une sculpture de lumière appelée Vortex dont l’intensité est variable domine l’espace à la hauteur des yeux et dispense la couleur rose. Face aux ascenseurs, 2 couloirs diamétralement opposés desservent les chambres. Au bout des couloirs  se situent les suites. Une division commune à tous les étages, mais la ressemblance s’arrête là.

Les couloirs du 1er étage, laqués de blanc, occupent l’espace en vagues successives avec un relief mis en évidence par un éclairage spécialement conçu par Arnold Chan de «  Isometrix Ligthting and Design; » il a créé une mise en scène spécifique pour chaque projet tout en acceptant la responsabilité de la mise en lumière de l’hôtel dans son ensemble. Les portes des chambres s’animent de « messages-textes » lumineux programmés par le client à l’intention de la gouvernante.

MG 8913La chambre est pensée comme un tout indissociable, une sorte de coquille enveloppante. Il y a un espace indéfini, ondulant, mais précis qui prend forme et qui compose les murs, le sol, le plafond, les tables de chevet, la tête de lit, l’espace rangement, l’éclairage. C’est le déconstrutivisme, un mouvement qui porte la signature de l’architecte. Cet exploit a été possible grâce à un matériau :

MG 8857Le LG HI-Macs qui a permis de créer la chambre d’une seule pièce; polyvalent, il permet les formes les plus osées en termes de design. Aucune contrainte, il s’adapte à toutes les idées de création. Dans la pièce, seule la fenêtre est en droite ligne. Il en résulte une atmosphère de légèreté, un style dépouillé minimaliste, présent et inimitable.

MG 8856

 

  Étage # 4 conçu par Studio Plasma : Inimaginable!

L’ascenseur ouvre dans le hall du 4ieme  et c’est le choc! Un espace de science-fiction s’offre à nos yeux!

MG 8885c.1Un amoncellement de triangles en acier irradie de clarté… où accrocher notre regard? Les couloirs? Un espace troglodytique de roches en acier aux reflets chatoyants; c’est phénoménal de voir les multiples jeux d’ombres et de lumière qui se jouent dans cet espace où du sol au plafond, tout est géométrie et miroitement…. Les formes s’inspirent du cubisme à la Picasso; le coloriste c’est le matériau : l’acier inoxydable qui se transforme en prismes de lumière, des rayons colorés qui se renouvellent indéfiniment avec le mouvement des gens qui circulent.

MG 8883.a

Une chambre: des teintes douces, gris perle, blanc, de la soie; le même triangle en acier devient bureau, tête de lit, chevet, avec discretion et finesse jusque dans la salle de bain; entre les deux? un mur de verre qui est en même temps le " pare douche" il est soutenu par sa propre structure. Une seule pièce gigantesque qui s'intègre parfaitement dans une harmonie totale de formes et de couleurs.

 

MG 8861

 

  NF-6222

 

Alors pari gagné? une chambre de Normand Foater ci-dessus.

Découvrir cet hôtel aux décors inattendus réveille les sens et rompt avec les idées reçues. Il est un ouvrage unique doté de sa propre personnalité.

Le client est invité à jouir d'un grand nombre de formes et de matériaux variés. C’est l’éblouissement. Inspirés par les grands maîtres tels que Dali, Picasso, ou Gaudi, ces artistes sont à leur tour les étoiles qui définissent les modes et les tendances, jusqu’à l’intérieur de nos maisons, tant sur le plan artistique que technologique.

Les autres : Un reportage photos avec quelques mots explicatifspour chaque étage choisi.

Vitorio & Lucchino et  l’Atmosphère de son Hall théâtral, ses Sphinx

MG 8898MG 8895

Norman Foster mise sur un environnement intime et calme.

David Chipperfield : Un couloir entièrement noir.

Ron Arad : chambres ovales et lits ronds, salles de bains fascinantes, couloirs blancs.

Le Japonais Arata Isozaki :  raffiné et son « Éloge de l’Ombre »

Mariscalsalas  à l’étage 11 R Glukman au 9 etc…

 

MG 8880

MG 8919

Pratique :

Ne pas manquer lors de votre visite le garage au graphisme étonnant de Térésa Sapey

et Richard Gluckman,

L'hôtel Puerta América, 41, Avenida América – 28002 Madrid

Cinq étoiles : 14 étages, 308 chambres, 12 suites et 22 chambres-salons.

Un spa et un bar situé sur le toit, avec une vue extraordinaire sur la ville.

Remerciements à :

Air Transat pour l’excellent service en classe Club. Montréal /Barcelone- Madrid /Montréal.

À l’hôtel Puerta América, qui a permis la prise de photos.

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

christel 31/05/2016 10:11

C'est vraiment un très bel endroit !